top of page
Search

L'allaitement, c'est aussi des pleurs, et on l'a toute vécu

L'allaitement était pour moi une chose que je me devais d'essayer depuis le jour où j'ai appris ma première grossesse.

Cela ne se passe pas toujours comme nous le souhaitons donc, pour ma première fille, je n'ai pas allaité pour diverse raisons. Je me suis dis que ça ne pouvait pas rester ainsi donc, lorsque je fut enceinte de ma deuxième fille, c'étais pour moi inconcevable de pas le faire. Ce que j'ai fais et que je continue de faire deux ans plus tard.


Durant ces deux années, il y a eu du bonheur, de la joie, une complicité et une connection incroyable avec ma belle amour mais, il y a eu aussi des pleurs, de la douleur, du désespoir et même du ressentiment.

Nous nous sentons tellement seule en pleine nuit, dans la noirceur avec les larmes aux yeux à essayer tant bien que de mal à nourrir notre petit être et de survivre malgré la fatigue.


Ce que j'ai à vous dire mesdames c'est que vous n'êtes pas seule.



J'aurais aimé savoir que l'allaitement est tout un défi autant psychologiquement que physiquement. Un véritable don de soit en tout sens.

Souvent, l'allaitement des idéalisés dans les publicités et les discours des gens mais, nous avons jamais l'envers du décor.


N'hésitez surtout pas à aller chercher de l'aide, de vous informer si vous avez des questionnements et, surtout, dite vous que vous n'êtes pas seule et qu'on passe toute par là.


L'allaitement est une expérience tellement unique dans une vie et malgré les côtés plus difficile, il y a beaucoup plus de positif que j'en ai retiré et je continue d'en ressentir jour après jour.


Les petits coma laiteux et les petits sourires qu'elle fait en buvant au sein me remplissent de bonheur et de joie.


Me voila deux ans plus tard et je ne suis pas sur le point d'arrêter de nourrir ma belle amour de la manière la plus naturelle au monde.

0 views0 comments

Comments


bottom of page